3.3 – La spéciation

22/04/2010

Cette section fondamentale expose les résultats des recherches qui complètent L’Origine des espèces de Ch. Darwin. Si les naturalistes du 19e avaient défini une espèce, ils étaient loin de définir les modèles de spéciation que nous connaissons maintenant. Parler de l’espèce est particulièrement difficile et même un peu frustrant, car plus on approche d’une définition satisfaisante, plus le concept de l’espèce devient flou et parait échapper à toute définition ; à tel point que certains naturalistes considèrent que l’espèce n’est tout au plus qu’une commodité intellectuelle. Pourtant la notion d’espèce apparait évidente et l’on peut la cerner à défaut d’en trouver une définition précise.

Appartenant au domaine des sciences expérimentales, les modèles de spéciation posent moins de problèmes que la définition de l’espèce puisqu’ils résultent d’observations et peuvent être parfois testés dans le cas d’espèces dont la multiplication est rapide et prolixe.

Télécharger / Lire tout le chapitre

Les commentaires sont fermés.